Le dictionnaire des
mots moches
 
Tout ce qui est nécessaire pour écrire et causer moche.
 
Troisième version
 
Causer moche et le faire savoir !

Nouveautés
le 5/5/2006

Introduction

Florilège

Causez moche de suite !

Liens

Textes choisis

Petites phrases et sourires

Photos

Pour communiquer

Les forums

Histoire

Tous les mots

Clavier enrichi

 

 

Dictionnaire des mots français les plus moches. Dictionnaire des mots français les plus moches.

Communiquez proactivement tant en inbound qu'en outbound !
(phrase du jour de cette mise à jour)


C'est quoi, causer moche ? C'est parler comme le fait votre voisin, votre patron, le député local, le commentateur à la télé, le garagiste d'en face, votre psychanalyste, l'auteur de ce site dès la première phrase, et bien d'autres. C'est comme pour l'automobile : ce sont surtout les autres qui (se) conduisent mal. Et il y a bien des manières pour plonger dans le jargon, le charabia, le baragouin, le patois, pour gêner l'interlocuteur et faire en sorte d'être mal compris.

Est-ce bien grave ? Certains vous diront qu'il faut préserver la pureté de notre langue, lutter contre l'envahissement par l'étranger, appeler Jehanne d'Arcadémie à l'aide... Là, j'ai peur ! Ne vaut-il pas mieux sourire ?

Le gros problème, c'est comment arriver à parler moche. Paradoxalement, une bonne méthode consiste à parler correctement. C'est tellement rare que l'on est sûr de se faire remarquer. Il y a d'autres recettes : emprunter des mots à l'anglais (initier, finaliser), inventer des termes sous prétexte de technicité (digital, végétaliser), ressortir des vieux mots disparus (chacunière, délinquer, s'esquicher), prendre un mot à côté de son sens (positionner, instance), etc. Vous avez le choix ! Il était tentant de préparer ce dictionnaire en tenant compte de ces catégories. Hélas, ce qui est jargon pour l'un peut être banal pour un autre. Prenez par exemple un mot comme obsolète : d'aucuns hurlent au franglais, d'autres disent qu'il est suranné, d'autres enfin vous disent l'avoir toujours connu.

Vous pouvez consulter ce site de plusieurs manières :

  • ludique : vous pêchez des mots pour constituer vos propres discours. Ils deviendront ainsi communément incorrects ;
  • scolaire : vous réfléchissez soigneusement avant de parler ou d'écrire. Vous veillez à n'utiliser que des mots indiscutablement admis. Vous ne parlerez ni n'écrirez sans doute pas beaucoup ;
  • sadomasochiste : vous considérez que ces pages sont une fumisterie et que vous pouvez aller beaucoup plus avant dans le bon usage de notre belle langue. Vous traquez partout et sans cesse les fautes de langage commises autant par vous-même que par les autres. Bon courage.

Quel que soit votre choix, vous pouvez interrompre la lecture de cette introduction ici...
...ou la poursuivre en cliquant sur suite.